Rechercher :

Années 1988-1994


  • Janvier 1998 : A.D.S.P.E.L.

Après de longues réflexions et des débats animés, le groupe de réflexion, dont les membres deviendront membres fondateurs, décide de lancer la création d'une Association pour le Développement des Soins Palliatifs dans l'Estuaire de la Loire (A.D.S.P.E.L.).

 Cette association a pour but de réunir toutes les personnes physiques et morales s'impliquant à titre institutionnel, professionnel, associatif ou personnel dans la pratique des soins palliatifs.

Par ses statuts, elle se réclame de la définition des soins palliatifs par la S.F.A.P.

Parmi plusieurs axes de réflexion, elle décide dès son origine de créer une commission destinée à mettre en place un réseau de soins palliatifs.

De nombreuses réunions intéressant tous les acteurs du secteur sanitaire n°2 intéressés par ce projet, se déroulent pendant l'année 1998 et au début 1999.

 Un projet est présenté et accepté par Monsieur le Directeur de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation des Pays de la Loire début mars 1999.


  • 1990 

 Le Centre Hospitalier Général de Saint Nazaire expérimente une équipe mobile de soins palliatifs.

 

  • Janvier 1993 : Clinique Mutualiste

 A l'occasion de sa restructuration, la Clinique Mutualiste de St Nazaire abandonne toute activité chirurgicale pour se réorienter vers les soins de suite. Elle ouvre 4 lits d'accompagnement.

 L'équipe soignante bénéficie d'une importante formation interne et universitaire aux soins palliatifs. Plusieurs soignants et  médecins sont titulaires d'un D.U. de soins palliatifs. Elle fonctionne dès l'origine de façon multidisciplinaire avec la participation d'un psychiatre. Ce médecin assure par ailleurs une consultation des endeuillés sur la Région de St Nazaire.

 
L'équipe intègre dans son service un groupe de bénévole J.A.L.M.A.V 

 

  • Le service de Médecine interne du Centre Hospitalier Général de St. Nazaire

A la suite d'une restructuration, il doit faire face à une augmentation du nombre de malades en fin de vie et aussi accompagner les malades du S.I.D.A..

Une réflexion interne l'amène à reconsidérer ses pratiques de soins et à intégrer les soins palliatifs.

 L'équipe soignante multidisciplinaire, comprenant un psychologue, se forme à cette discipline. Un médecin et des infirmières sont titulaires d'un D.U. de soins palliatifs.