n°137 juin 2019

Du conflit à la conflictualité, en soins palliatifs

Les conflits sont l’expression de la conflictualité psychique inhérente à la condition humaine mais les conflits découragent parfois la parole et le débat au lieu d’éveiller les esprits, les remises en question, l’élaboration à propos de situations sensibles en soins palliatifs. Ceci se traduit quotidiennement dans la pratique par des tensions entre patients/familles/équipe/ dans l’équipe/entre équipes/dans l’institution… avec souvent un effet de « diffusion » entre ces différents acteurs, aboutissant à une certaine confusion. ¿ Pour autant, faut-il éviter à tous prix les conflits ? Instaurer un espace pour discuter, s’exprimer, s’opposer est une modalité du lien social et un outil pour les soins palliatifs. Le groupe, comme tiers, est un espace qui peut favoriser ou pas de nouvelles représentations et relancer la parole. La conflictualité consentie permet souvent à chacun de sortir de positions univoques pour nuancer, avancer, rencontrer les autres et pouvoir travailler ensemble.